Il ne vous reste plus que 30,00€ à dépenser pour avoir la livraison GRATUITE

LE CBD à fumer peut-il se substituer au cannabis ?

Publié par Puff cbd le

Le cannabidiol, ou CBD, est une substance extraite du chanvre, mais qui n’a pas les effets psychoactifs du THC. Autorisé à la commercialisation en France, c'est un produit légal.
 
Le cannabidiole de son nom complet, est un cannabis version light et légal. Il est dépourvu de sa substance psychoactive, le THC (tétrahydrocannabinol), qui fait planer et dilate les pupilles des yeux rougis de ses utilisateurs.
 
Arrivé discrètement sur le marché français, le CBD a vite trouvé son public en France. A l’instar du cannabis classique, il existe désormais du CBD sous forme d’herbe ou de résine à fumer en joint.
La commercialisation et la consommation du CBD sont-elles légales en France ?
Le CBD est un produit dérivé du cannabis « dépourvu d’effet psychotrope, il n’entraîne pas d’addiction. A ce titre, il ne peut être considéré comme une drogue, sa commercialisation est donc tout à fait légale. Et sur le plan de la santé publique, le CBD semble plus vertueux que son grand frère, le THC car sa toxicité est extrêmement faible.
Sa commercialisation en France est toutefois très stricte : Le taux de THC contenu dans les produits à base de CBD doit être inférieur à 0,3 %. Mais pour fumer le CBD en joint, le cadre n’est plus le même. Les textes français limitent l’utilisation industrielle ou commerciale de certaines variétés de chanvre aux fibres et aux graines. L’utilisation du CBD à fumer n’est donc pas réglementée.
 
 
Quelle différence y a-t-il entre le CBD et le THC ?
 
Cette plante compte près de 500 cannabinoïdes différents. Mais tous n’ont pas le même effet ni la même intensité. Le plus fort, c’est le THC, une substance chimique psychoactive qui entraîne un état modifié de conscience.  Fumé ou ingéré, le THC entraîne euphorie, sensation de bien-être, réduction du stress et relaxation. Bref, on plane. En deuxième, il peut aussi provoquer paranoïa et crise d’anxiété : le fameux bad trip.


Les deux principaux cannabinoïdes qui composent le cannabis sont ainsi :


le THC (ou tétrahydrocannabidiol), responsable des effets psychoactifs du cannabis et de son classement en stupéfiant,
 
le CBD (ou cannabidiol), avec des effets anxiolytiques, antipsychotiques mais pas d’effet addictogène, d’où son autorisation à la vente.
Avec le CBD, pas de défonce comme avec le cannabis « normal ». Les yeux
ne sont pas explosés, on n’est pas stone et il n’y a pas de risque de bad trip. Et selon ses adeptes, le CBD aurait des vertus thérapeutiques : il réduirait l’inflammation, le stress ainsi que les nausées. Grosso modo : il aurait les avantages du cannabis sans ses inconvénients.


Le CBD est-il une alternative au cannabis classique ?


Remplacer la substance habituelle par le seul CBD, c’est donc notamment perdre le THC. Or, le THC est au joint ce que l’alcool est à la bière : l’ingrédient clé de son effet psychoactif et de l’addiction.
Comme pour toutes les drogues, la volonté d’arrêter est un des moteurs essentiels à la réussite mais l’arrêt du cannabis peut révéler certains problèmes masqués jusqu’alors par sa consommation, notamment des troubles du sommeil, une nervosité, une irritabilité ou encore une anxiété.
Reprendre une activité sportive ou recourir à des techniques de relaxation peuvent aider à apaiser les tensions dévoilées par l’arrêt de sa consommation.  
Le CBD représente une première étape de modification du comportement chez les gros fumeurs de cannabis. Remplacer le cannabis par le CBD permet de garder le même rituel du joint mais sans l’effet défonce. L’amélioration psychique est réelle, du fait de la suppression du THC.

Les éventuels troubles anxio-dépressifs, épisodes délirants, troubles de la mémoire ou de la concentration régressent…


La substitution du cannabis par le CBD permet ainsi une première réduction de ces risques psychiques.


Pour les gros consommateurs de cannabis, le CBD est envisagé comme une alternative aux produits contenants du THC, un substitut naturel pour l’arrêt du cannabis. Grâce au CBD, le sevrage du cannabis se fait en douceur…   
 
Conclusion : le CBD peut représenter une porte de sortie du cannabis chez certains gros fumeurs de joints.


Partager ce message



← Message plus ancien